Bonjour, puis-je vous aider ?

Informations

  

Offrir une carte cadeau

  

En mai, c'est le mois en l'honneur de la Vierge Marie !

Publié le : 27/04/2021 16:43:37
Catégories : BIENVENUE Rss feed

En mai, c'est le mois en l'honneur de la Vierge Marie !

Ça y est nous sommes enfin au mois de mai ! Et qui dit "mois de mai" dit aussi le retour des beaux jours, du soleil et on en a tous besoin en ce moment ! Mais le mois de mai est aussi le mois de dévotion  à la Vierge Marie ! Savez-vous pourquoi ? Dans cet article, on vous propose de le découvrir ! 

 

Origine de ce mois consacré spécifiquement à la Sainte Vierge

C’est au Moyen-Âge aux alentours du 13ème siècle que le roi de Castille, Alphonse X, commence à susciter une dévotion autour de la Vierge Marie dans ses « Cantigas de Santa Maria », cantiques chantés à des dates précises au cours du mois de mai. Deux siècles plus tard, les Dominicains continueront à diffuser cette dévotion et des autels dédiés à la Sainte Vierge décorés de fleurs tressées, seront érigés. Ces autels seront préparés en famille la veille du 1er mai et chaque jour, la famille se réunit autour de cet autel pour prier avec la Sainte Vierge. Pour la petite anecdote, dans la tradition provençale, il est toujours coutume d’offrir son bouquet de mariage à la Vierge Marie en signe de demande de protection du couple ou des futurs enfants à naître car la Vierge Marie incarne entre autres la fécondité. Ce bouquet est appelé bouquet marial et souvent composés de lys, roses, violettes ou impatiences, fleurs en lien avec le culte marial. Ce n’est qu’à partir de la Révolution Française que le culte marial se diffuse en France et en 1824, le pape Pie VII le reconnaît pontificalement. Par la suite, des mois seront dédiés à d’autres dévotions : en mars, c'est dévotion à Saint Joseph par exemple, en juin celle du Sacré Cœur de Jésus ou le mois d’octobre consacré au Rosaire. En 1945, le mois de Marie est confirmé par le pape Pie XII avec la fête de Marie, Reine des cieux le 31 mai !

 

Comment prier avec la Vierge Marie en ce mois de mai ? 

En ce mois de mai, nous sommes invité(e)s à prier aux côtés de la Vierge Marie… seule, en famille ou entre amies. Mais comment ? Pourquoi ne pas prier avec le Rosaire ? Le pape François nous révèle le secret pour bien prier le Rosaire. Mais quel est son secret ? Selon lui, la simplicité est de mise pour « contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère qui nous rendra encore plus unis comme une grande famille spirituelle ! ».

Comment fonctionne le Rosaire de la Vierge Marie 

Le Rosaire est constitué de 4 chapelets. Chaque chapelet est dédié à un mystère du rosaire qui relate des évènements dans la Bible où la Vierge Marie a joué un rôle clé. Le mystère peut-être joyeux, lumineux, douloureux ou glorieux. « Prier le Rosaire, c’est offrir une couronne de roses à la Vierge Marie pour qu’elle nous guide au travers des mystères vers son fils » disait Saint Jean Paul II.

On vous donne ici un petit tuto pour bien réussir à le prier !  

Installez-vous dans votre coin prière ou dans un endroit où vous aimez être. Munissez-vous de votre plus beau chapelet et commencez ensuite le Rosaire :

-        1ère étape : commencez le Rosaire avec le signe de croix et le Credo

-        2ème étape : puis dite un Notre Père, 3 Je vous salue Marie et un Gloire au Père

-        3ème étape : à chaque dizaine, nous sommes invités à méditer sur un des mystères. Nous énonçons d’abord le mystère puis nous disons un Notre Père, 10 Je vous salue Marie et nous terminons par un Gloire au Père.

-        4ème étape : vous pouvez conclure le rosaire par cette prière : « Salut, Ô Reine, Mère de miséricorde ; notre vie, notre douceur et notre espérance ; salut. Nous élevons nos cris vers vous, enfants d'Ève exilés. Nous soupirons vers vous avec pleurs et gémissements, en cette vallée de larmes. Écoutez-nous donc, ô notre Avocate, tournez vers nous ces regards pleins de vos miséricordes. Et au terme de cet exil, montrez-nous le fruit béni de vos entrailles, Jésus. Ô clémente, ô pieuse, ô douce Vierge Marie. Ainsi soit-il. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ. Ainsi soit-il. Ô mon Dieu dont le Fils unique, par sa vie, sa mort et sa résurrection, a racheté pour nous la récompense de la vie éternelle, accordez-nous, nous vous en supplions, qu'après avoir médité sur ces mystères du très saint Rosaire de la Sainte Vierge Marie, nous puissions imiter ce qu'ils contiennent et obtenir ce qu'ils promettent, par le même Jésus Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il. »

 Si vous souhaitez en apprendre davantage sur comment prier le chapelet, n'hésitez pas à aller voir notre article consacré à lui : Comment réciter un chapelet ? (godsavetheking.fr)

Les sanctuaires mariaux :

 

Le saviez-vous ? Il existe plus de 2900 sanctuaires en France dédiés à la Vierge Marie. Ces lieux de pèlerinage, témoins de la piété mariale, attirent chaque année des milliers de pèlerins français ou étrangers, amoureux de la Vierge Marie !

Voici deux des sanctuaires mariaux (car oui, on va vous épargner de vous raconter l’histoire des 2900 sanctuaires). 

Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Le plus connu reste le sanctuaire de Lourdes. Il est considéré comme le plus grand centre de pèlerinage catholique en France depuis que la Vierge Marie s’est révélée sous le nom de l’Immaculée Conception à la jeune Bernadette Soubirous, dans la grotte de Massabielle en 1858. Bernadette Soubirous aura eu la chance de pouvoir rencontrer la Vierge Marie plus de 18 fois (oui oui). On vient chaque année se recueillir dans les 3 basiliques du sanctuaire, dans l’église dédiée à Sainte Bernadette ou encore la grotte miraculeuse. De nombreux malades viennent même se baigner dans les piscines ou parcourent le chemin de l’eau depuis que nombreuses guérissons miraculeuses, reconnus par l’Eglise Catholique, se sont déroulés. Bernadette Soubirous avait même reçu un message de la Vierge Marie, lui demandant : « venez boire à la fontaine et vous y laver ».

Anecdote : la ville de Lourdes est la deuxième ville hôtelière après Paris ! 

 

Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

La nuit du 18 juillet 1830, la jeune Catherine Labouré, sœur des Filles de la Charité, est réveillé en pleine nuit par un mystérieux enfant qui la guide jusqu’à la chapelle et la présente à la Vierge Marie. Oui oui ! La Vierge Marie l’attendait auprès de l’autel et lui donna plusieurs missions dont la première est de fonder la confrérie d’Enfants de Marie. Lors de la deuxième apparition, en novembre 1830, Catherine Labouré voit apparaître au-dessus de l’autel, 2 tableaux. Elle voit sur le premier la Vierge Marie se tenant debout, des rayons lumineux, signe de grâce, jaillissant de ses mains. Sous ses pieds, elle écrase des serpents. Un ovale apparaît autour de la scène et des lettres apparaissent, formant petit à petit une phrase « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». La première image disparaît et une seconde représentation se dessine sous les yeux de Catherine Labouré. Le « M » de Marie est entrelacé dans une croix, celle de Jésus et douze étoiles, celle de la Vierge Marie, entourent la croix. Une voix, celle de la Vierge Marie, accompagnent ces tableaux : « Faites frappés une médaille sur ce modèle ». Cette médaille, au départ « non miraculeuse », le deviendra lorsqu’une épidémie de choléra très meurtrière, frappa la ville de Paris en 1832. Une distribution de médaille, en guise de protection des habitants, sera faite. Et c’est suite à cette distribution que les premières guérissent et miracles apparaîtront. Incroyable non ?    

La chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse est un lieu de passage incontournable si vous êtes de passage à Paris. Elle accueille chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

PS : vous pourrez retrouver sur notre e-shop, de jolies bagues en argent doré avec une symbolique médaille miraculeuse de la rue du Bac ! Un bijou tendance et plein de sens.

 

Pour nous accompagner tout au long de ce mois de mai, nous vous proposons une jolie prière écrite par Sainte Faustine :

O Marie, Vierge Immaculée, Pur cristal pour mon cœur,
Vous êtes ma force, ô ancre puissante. Vous êtes le bouclier et la défense du cœur pauvre.

O Marie, vous êtes pure, incomparable, Vierge et Mère en même temps,
Vous êtes belle comme le soleil, sans tache. Incomparable est votre âme !

Votre beauté a charmé le regard du Trois fois Saint, Quittant le Trône éternel, Il descendit du Ciel,
Et Il a reçu Son Corps et Son Sang de Votre Cœur, Pendant neuf mois se cachant dans le cœur d’une Vierge.

O Vierge Mère, personne ne concevra ceci :
Dieu infini devint homme.
Par Son amour et Son insondable Miséricorde.
Par vous, Mère, Il nous est donné de vivre éternellement avec Lui.

O Marie, Vierge, Mère et Porte du Ciel
Par vous le salut nous est venu.
De vos mains jaillit chaque grâce pour nous,
Une fidèle imitation de vous peut seule me sanctifier.

O Vierge Marie, le plus beau des Lys,
Votre Cœur était pour Jésus le premier tabernacle sur terre. C’est parce que votre humilité était la plus profonde
Que vous êtes élevée au-dessus des Chœurs angéliques et des Saints.

O Marie, ma douce mère,
Je vous rends mon âme, mon corps et mon pauvre cœur, Soyez gardienne de ma vie,
Et particulièrement à l’heure de la mort, dans le combat suprême.

 

Nous vous souhaitons un beau mois de mai aux côtés de la Vierge Marie !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)